A l'heure d'Internet et du commerce électronique, le besoin de communiquer rapidement dans toutes les langues devient une priorité. Les logiciels de traduction sont donc un enjeu essentiel de ces prochaines années.
Ce livre blanc vous permettra de mieux comprendre les principes de fonctionnement d'un logiciel de traduction ainsi que l'utilisation que vous pouvez en faire.


Sommaire
Pour accéder directement à la question qui vous intéresse, cliquez sur le chapitre correspondant.

1- Qu'est-ce qu'un logiciel de traduction ?
   1.1- Définitions
   1.2- Applications
   1.3- Composants d'un logiciels de traduction
   1.4- Personnalisation du logiciel de traduction

2- Réponses aux questions les plus fréquentes
   2.1- Quelle est la différence entre un logiciel de traduction et un dictionnaire de traduction ou une mémoire de traduction ?
   2.2 - Reverso traduit-il mot à mot ?
   2.3 - Reverso donne-t-il une traduction parfaite ?
   2.4 - Peut-on connecter des dictionnaires sur CD-Rom courants (Collins?) avec Reverso ?
   2.5 - Quelles sources ont été utilisées pour développer Reverso (grammaires, dictionnaires?) ?
   2.6 - Reverso peut-il remplacer un traducteur humain ?
   2.7 - Une opportunité pour les traducteurs.
   2.8 - Comment traduire un texte sur support papier ?
           Peut-on utiliser un OCR ?
   2.9 - Peut-on traduire des fichiers au format pdf ou du texte contenu dans une image ?
3- A vous de jouer !



1. Qu'est-ce qu'un logiciel de traduction ?

1.1 Définition
Un logiciel de traduction est une application informatique qui permet d'obtenir de façon automatique une traduction de tout type de textes (lettres, rapports, articles, sites web?) d'une langue (source) vers une autre langue (cible). Le texte traduit doit être autant que possible correct dans la langue cible et restituer l'information contenue dans le texte d'origine.
Cet outil peut fonctionner en environnement PC, Mac, Internet, Intranet soit sous la forme d'une application autonome (traitement de textes par ex.) soit sous la forme de fonctions de traduction directement intégrées dans une application (dans un Intranet, sur Internet, dans Word ou Excel?).

Reverso existe sous plusieurs environnements : PC (Windows 95, 98, NT?), Mac (OS 8, 9), Intranet (Serveur Windows NT, prochainement UNIX?), Internet (Internet Explorer, Netscape Communicator).

Vous pouvez tester la traduction avec Reverso sur les sites :


Il existe d'autres outils d'aide à la traduction qui sont complémentaires à un logiciel de traduction, mais qui n'apportent pas les mêmes fonctionnalités : ce sont les mémoires de traduction (comme Trados) et les dictionnaires de traduction ou dictionnaires électroniques (bilingues comme Collins ou multilingues comme EuroDico).

1.2 Applications

Les logiciels de traduction vous permettent de :


Aide à la compréhension
Avec le développement d'Internet, du courrier électronique, des Intranets d'entreprise, des systèmes de gestion de documents, les utilisateurs ont besoin de plus en plus de comprendre immédiatement l'information dans différentes langues.
Par exemple sur Internet près de 75% des sites web sont en anglais, le reste étant partagé entre des sites espagnols, allemands, français, etc. L'accès à toute l'information ne peut se faire que si l'on connaît une multitude de langues?
Dans ce cas, un logiciel de traduction prend toute sa valeur : c'est un outil qui vous permet non seulement de comprendre un texte écrit dans une langue que vous ne maîtrisez pas, mais surtout de le comprendre instantanément sans avoir à faire appel à une autre personne.
Un logiciel de traduction vous donne donc une autonomie qu'aucune autre solution ne peut vous offrir.

Outil de productivité
Avec l'internationalisation des sociétés et la montée en puissance du commerce électronique, la plupart des entreprises doivent diffuser de l'information en plusieurs langues (en interne comme en externe). Les collaborateurs doivent travailler sur de l'information en plusieurs langues et donc traduire les documents avant de pouvoir les traiter ou les utiliser.
Les services de traduction internes ou externes sont de plus en plus débordés. En offrant aux traducteurs humains des outils pour accélérer leur processus de traduction, ils gagnent du temps sur la première phase de traduction et peuvent se concentrer sur l'exactitude, la précision du terme choisi. Le traducteur redevient un vrai spécialiste du sujet traité, puisqu'il se concentre plus sur l'effort de localisation que sur celui de traduction.

Quelques exemples :
1- Pour traduire un contrat, le traducteur doit être juriste et connaître le droit des deux langues pour pouvoir localiser (et pas seulement traduire) des contrats, donc pour pouvoir les adapter en fonction du droit de chaque pays.
2- Dans le monde des affaires : aux Etats-Unis, il n'y a pas d'équivalent exact de la fonction de PDG français. Il faut donc connaître le poste réellement exercé pour pouvoir choisir la bonne traduction President, Chairman ou CEO.
Là encore, c'est au traducteur humain de choisir et non pas à l'ordinateur.

Qui peut utiliser un logiciel de traduction ?
Voici quelques types d'utilisateurs qui peuvent être amenés à utiliser un logiciel de traduction. Vous vous reconnaîtrez sûrement dans l'une de ces descriptions :
  • Vous êtes francophones, vous ne maîtrisez pas ou peu les langues étrangères :
    et vous souhaitez comprendre les sites Internet, les journaux, les documentations diverses écrits dans ces langues,
    et/ou vous souhaitez envoyer des courriers électroniques ou des lettres dans ces langues.
  • Vous êtes anglophone ou germanophone, vous ne maîtrisez pas le français mais vous devez néanmoins communiquer avec des interlocuteurs francophones.
  • Vous maîtrisez deux langues et vous êtes amenés à traduire une grande quantité de textes (traducteurs, secrétaires bilingues ...), vous souhaitez accélerer le processus de traduction.
  • Vous appartenez à une filiale française d'une société allemande, anglaise ou américaine, vous avez besoin de comprendre tous les documents internes (instructions, manuels, rapports, brochures, notes internes ...) dans leur langue d'origine
  • Vous appartenez à une institution internationale dans un pays francophone (ambassades, représentations de la CEE, OCDE, UNICEF...) ou, inversement, à une délégation française à l'étranger
  • Et plus généralement, vous devez communiquer ponctuellement en langue étrangère pour des besoins de recherche : chercheurs, universitaires, étudiants, journalistes ...


Exemple de retour sur investissement avec Reverso
Reverso vous permet de gagner de 30 à 60 % du temps consacré au processus de traduction, il est donc rentabilisé en quelques dizaines de pages traduites.

Etude de cas sur le rapport Starr : vous pouvez consulter ici une étude de cas qui calcule le retour sur investissement avec Reverso.

Plus vous utiliserez un logiciel de traduction en le personnalisant (ajout de vos propres mots, connexion de vos dictionnaires?), plus la traduction obtenue répondra à vos besoins.
Le logiciel de traduction est la seule solution qui permette de comprendre instantanément un texte écrit dans une langue qu'on ne connaît pas et cela n'a pas de prix.

1.3 Composants d'un logiciel de traduction

Un logiciel de traduction est composé :

1.3.1- Règles linguistiques

Le moteur de traduction est le c?ur technologique du logiciel de traduction. Les étapes de traduction automatique sont les suivantes :
   - analyse du texte source
   - application de règles linguistiques de transformation et de désambiguïsation
   - génération de la traduction

Par exemple, les règles linguistiques appliquées sont : l'ordre des mots, les informations syntaxiques et grammaticales, la morphologie, l'analyse précise des composants de la phrase, la sémantique?

Plus ces règles sont fines plus la traduction obtenue est précise.


La technologie utilisée par Reverso

Le moteur de traduction de Reverso analyse le contexte (il ne traduit pas mot à mot).
Reverso combine l'utilisation des technologies informatiques les plus modernes (architecture 32 bits, programmation objet?) et des dizaines d'années d'expérience.
Son moteur de traduction et ses dictionnaires associés permettent d'analyser et de générer plusieurs centaines de milliers de formes (mots, expressions?) offrant une qualité de traduction inégalée. La vitesse de traduction est extrêmement rapide : 1 page par seconde.

Voici quelques exemples d'informations linguistiques gérées par Reverso :
- Catégorie du mot : nom, verbe, adjectif, adverbe.
- Information morphologique : conjugaison, flexion.
- Information sémantique : permet de spécifier une catégorie pour les noms (personne, géographie, firmes?).
- Information syntaxique (rection) : informations sur la construction des verbes, noms et adjectifs (constructions prépositionnelles, infinitives?).
- Emploi ou non d'un article.
- Ordre des mots (par ex. adjectif attribut et/ou épithète).


1.3.2- Dictionnaires

Les dictionnaires intégrés aux logiciels de traduction ne sont pas seulement une liste de mots ou d'expressions avec leur traduction. Chaque mot ou expression doit être défini avec des informations linguistiques (morphologie, sémantique, syntaxe?) dans la langue source puis dans la langue cible. Ces informations sont ensuite gérées par le moteur de traduction.

Plus les dictionnaires sont riches, plus la traduction obtenue est précise.


Les dictionnaires Reverso

Langues traitées : français, anglais, allemand, espagnol, russe.

Les dictionnaires multi-spécialités fournis avec Reverso gèrent plus de 1 million de formes (mots, termes, expressions, déclinaisons?) pour chaque sens de traduction. Ces dictionnaires multi-spécialités couvrent le maximum de domaines d'activité (affaires, juridique, commerce, informatique, vie courante?) pour offrir une première traduction s'approchant le plus possible du besoin de l'utilisateur.

Les dictionnaires spécialisés sont destinés à des traductions spécifiques (informatique, médical, automobile, pétrole, militaire?).
Chaque dictionnaire spécialisé est un long travail de collaboration entre linguistes, lexicographes, traducteurs et spécialistes du domaine concerné.
Le travail de lexicographie réalisé pour chaque dictionnaire est basé sur le lexique, les expressions propres au domaine, les noms de sociétés, ainsi que les abréviations, sigles ou acronymes.
Le dictionnaire est ensuite validé à deux niveaux :
   - en contexte sur des corpus spécialisés,
   - et par un expert du domaine (professeur de médecine, militaire, informaticien?) assisté d'un linguiste.

1.3.3 - L'interface

L'interface des logiciels de traduction a un rôle important, puisque c'est elle qui facilite la réalisation et l'exploitation de la traduction. En effet, une fois que le texte est traduit l'utilisateur a besoin de le relire, de le réviser et de le personnaliser pour l'adapter à son style, à son activité, à ses besoins? Ce besoin de révision et d'adaptation dépend de l'utilisation finale de la traduction (compréhension, diffusion en interne, publication externe?)

L'interface d'un logiciel de traduction se compose :
   - de différents modules de traduction
   - d'outils de traduction et de révision qui facilitent le processus de traduction et de révision du texte
   - d'outils de personnalisation qui permettent de créer ses propres dictionnaires en intégrant ses propres termes, expressions?

L'interface de Reverso
Les modules et les outils disponibles dans les produits Reverso dépendent de la version du logiciel et de l'environnement choisi.

Modules de traduction :
  • Présentation du texte source et de sa traduction sous forme de deux fenêtres l'une en dessus de l'autre ou l'une à côté de l'autre,
  • Conservation de la mise en page,
  • Intégration dans Microsoft Word, Excel (95, 98, 2000), Internet Explorer (4, 5), Outlook 2000, PowerPoint 2000,
  • Traduction d'une série de documents en même temps sans les ouvrir en "batch",
  • Traduction de sites web en partie ou complètement.


Outils de traduction et de révision :
  • Alignement des paragraphes source et cible,
  • Liste et marquage des mots inconnus,
  • Création et marquage des mots réservés (mots ou parties de textes que l'on ne souhaite pas traduire)
  • Proposition d'alternatives de traduction quand le contexte est ambigu,
  • Traduction d'un mot dans une bulle,
  • Enregistrement du texte en mode bilingue,
  • Possibilité de traduction paragraphe par paragraphe ou texte entier.


Outils de personnalisation :
  • Création de ses propres dictionnaires et enrichissement des dictionnaires existants,

  • Mode de codage du vocabulaire en fonction de votre niveau de connaissance linguistique (mode débutant ou mode expert). Connexion de dictionnaires spécialisés.


1.4 Personnalisation du logiciel de traduction

Voici un exemple de projet de recherche mené conjointement par le Ministère de la Culture, la société Softissimo - l'éditeur du logiciel Reverso - et le laboratoire de recherche Universitaire TALANA qui montre de manière très claire l'intérêt de la personnalisation d'un logiciel de traduction.
La mission confiée à Softissimo a été d'expérimenter pour le compte du Ministère de la Culture le logiciel pendant une année en y insérant la terminologie d'un domaine spécialisé : " la théorie archivistique " dont le Ministère a la responsabilité.
La mission de personnalisation du logiciel a comporté deux étapes majeures :

- Travail à partir des glossaires pour créer un dictionnaire spécialisé :
L'objectif est d'abord d'évaluer la qualité de la traduction avant toute personnalisation puis de personnaliser le logiciel afin de " coller " parfaitement au domaine grâce à la constitution d'un dictionnaire des expressions des archives les plus courantes. La constitution d'un tel dictionnaire se fait par :
  • Le codage séparé des différents glossaires,

  • Le repérage des traductions multiples,

  • La validation des entrées des glossaires en accord avec la Direction des Archives.

- Validation finale du dictionnaire créé par l'apport de corpus :
Cette étape permet de confronter les traductions retenues aux textes réels, en recherchant d'éventuelles expressions complémentaires et en saisissant l'ensemble des expressions non codées. Cette étude à partir de corpus a permis de collecter 700 termes et expressions spécialisés supplémentaires, ce qui revient à grossir le dictionnaire d'environ 50%.
Le dictionnaire conçu à l'issue de cette personnalisation est très riche et s'avère encore plus complet que les dictionnaires existants. Ce travail a pu être effectué grâce aux possibilités de codage approfondies qu'offre le logiciel. A l'issue des différents tests, le logiciel a montré une grande couverture lexicographique, ce que confirme le très faible pourcentage de mots du vocabulaire commun non reconnus par le système. De même, le vocabulaire technique des archives non reconnu s'est révélé quasiment inexistant.

Les conclusions du Ministère ont été les suivantes :
le Ministère de la Culture a considéré que l'outil était opérationnel et a estimé que les principaux apports étaient les suivants :
  • Un gain de productivité de 50%

  • Une compréhension des textes en anglais sans aucun apport externe,

  • L'obtention d'une terminologie à jour et très complète.

2. Réponses aux questions les plus fréquentes.

2.1 - Quelle est la différence entre un logiciel de traduction et un dictionnaire ou une mémoire de traduction ?

Dictionnaires de traduction
Ces dictionnaires électroniques sont en général des versions sur CD-ROM des dictionnaires papiers connus habituellement. Ils permettent de trouver la traduction d'un mot ou d'une expression en fonction de sa catégorie grammaticale et de son contexte d'utilisation, mais ils ne permettent pas de traduire des phrases entières. Ils sont un très bon complément aux logiciels de traduction. Softissimo édite également des dictionnaires électroniques :
Collins : le fameux Robert & Collins bilingue français-anglais / anglais-français sur CD-ROM fourni avec le Collins monolingue anglais et son thesaurus (recueil documentaire alphabétique)
EuroDico : le dictionnaire électronique multilingue dans 6 langues européennes : anglais, français, allemand, espagnol, italien, néerlandais.

Mémoires de traduction
Les mémoires de traduction reposent sur une base de données qui permet de stocker des phrases ou des parties de texte déjà traduites et de les reconnaître lors d'une nouvelle traduction. Pour utiliser une mémoire de traduction, il faut d'abord entrer dans la base de données chaque phrase source et sa traduction. Avant de pouvoir l'utiliser, il faut donc un travail long et coûteux qui ne sera rentabilisé qu'à partir de quelques années (suivant le volume, le type de documents à traduire et le nombre de langues).
Ces systèmes sont recommandés aux utilisateurs ayant des volumes de traduction très importants sur des textes très répétitifs ou aux traducteurs travaillant à plusieurs sur les mêmes textes.

2.2 - Reverso traduit-il mot à mot ?

Non.
Les quelques phrases ci-dessous ont été traduites par Reverso.
Ces exemples vous permettront de voir que Reverso ne traduit pas mot à mot, mais qu'il analyse le contexte et la phrase pour reconnaître les règles de transformation à appliquer suivant la langue.

Anglais - français

   1- Dans les deux exemples suivants, la proposition relative est bien traduite, alors que le
      pronom relatif (whom, that?) est élidé :
      The person I talked to is right here.
      La personne à qui j'ai parlé est juste ici. (et non pas : la personne j'ai parlé à est droit ici)


      I'm impressed by the software I was shown.
      Je suis impressionné par le logiciel que l'on m'a montré.

   2- Proposition conditionnelle introduite par " Should "
      Should you need a car, please let me know !
      Si vous avez besoin d'une voiture, s'il vous plaît faites-le moi savoir !

   3- Transformation verbe intransitif -> verbe pronominal
      We shook hands.
      Nous nous sommes serrés la main.


Français-anglais

   1- Expression verbale (mettre au courant de) et construction relative passive :
      Il n'a pas mis ses amis au courant de l'offre spéciale qui lui avait été proposée.
      He did not tell his friends about the special offer which had been proposed to him.

   2- Expressions verbales (être à son compte, avoir affaire à) et locution adverbiale de temps
      Je suis à mon compte depuis une semaine et j'ai souvent affaire à des fournisseurs douteux.
      I have my own business for a week and I often have to deal with doubtful suppliers.

   3- Expression (bien vouloir + infinitif), expression idiomatique (sous peu = bientôt)
      Nous vous remercions de bien vouloir patienter, votre docteur arrivera sous peu.
      We thank you for waiting, your doctor will arrive soon.

   4- Construction "soit?, soit?"
      Soit vous acceptez cette offre, soit vous faites une meilleure proposition.
      Either you accept this offer, or you make a better proposition.



Français - allemand

   1- Traduction de "si"
      "si" se traduit par "so" lorsqu'il est placé avant un adjectif ou un adverbe et par "wenn" dans
      les autres cas :

      il est si beau            er ist so schönbr
      une si belle femme   eine so schöne Frau
      il mange si vite         er ißt so schnell
      s'il vient, je reste       wenn er kommt, bleibe ich

   2- Ordre des mots
      Transformation de la structure "Nom - Adjectif de Nom" en "Adjectif de Nom - Nom [génitif]"
      un scintillement particulier de la nature
      ein eigentümliches Funkeln der Natur (et non pas : ein Funkeln eigentümlicher der Natur)

   3- Verbe allemand à la fin dans une préposition subordonnée
      il pense qu'elle viendra demain
      er denkt, daß sie morgen kommen wird (et non pas : er denkt daß sie wird kommen morgen)

   4- Expression verbale ou adjectivale et préposition
      elle est fière de sa fille
      sie ist auf ihre Tochter stolz (et non pas : sie ist stolz von ihre Tochter)

      il s'intéresse à la politique
      er interessiert sich für die Politik (et non pas: er interessiert sich an die Politik)



Allemand - français

   1- Ordre des mots : en allemand, place du participe passé à la fin de la phrase
      Die Sekretärin hat den Text in Deutsch übersetzt.
      La secrétaire a traduit le texte en allemand.

   2- Proposition de temps
      Als er ankam, hatten wir schon gegessen.
      Quand il arrivait, nous avions déjà mangé.

   3- Proposition relative avec préposition.
      Der Freund, mit dem ich nach Schweden gefahren bin, wohnt in Paris.
      L'ami avec qui je suis allé en Suède habite à Paris.

   4- Différenciation du participe passé et de l'adjectif
      Meine Freundin hat meinen Wagen repariert.
      Mon amie a réparé ma voiture.

      Der reparierte Wagen hat eine neue Panne gehabt.
      La voiture réparée a eu une nouvelle panne.

2.3 - Reverso donne-t-il une traduction parfaite ?

L'objectif premier de la traduction automatique est de comprendre et/ou de se faire comprendre. En conséquence, un critère efficace est l'opinion du lecteur : le document traduit est-il exploitable pour le besoin que j'en ai et retranscrit-il le contenu du texte de départ ?
Cette réponse dépend bien sûr des connaissances du lecteur et des efforts qu'il est prêt à fournir pour comprendre, du contexte et de la nature du texte initial aussi bien que du moteur de traduction lui-même.

1/ Nature du texte source.
Reverso est prévu pour traiter en priorité des textes sans fautes d'orthographe ou de ponctuation, avec un style direct (ni littéraire, ni journalistique?), avec un vocabulaire de la vie courante et du monde des affaires.
Pour obtenir la meilleure traduction possible, les textes originaux doivent donc être rédigés de façon claire, en évitant les structures ambiguës. Préférez les phrases courtes aux phrases trop longues et trop complexes.

2/ Correction du texte source.
Vous devez vous assurer de la correction du texte à traduire :
  • Corrigez les fautes de grammaire et d'orthographe.

  • N'introduisez pas de retours chariot au milieu d'une phrase.

  • Respectez les conventions typographiques en usage : les apostrophes doivent être accolées au mot qui suit, il ne faut pas oublier la ponctuation qui permet de rendre la phrase compréhensible (virgules, apostrophes, points-virgules...) ainsi que les accents dans les langues qui en comprennent.


Ces quelques conseils permettent d'éviter les mots inconnus que le logiciel de traduction ne peut pas analyser (le mot inconnu est-il un verbe, un nom, un adjectif ??) et qui risquent de fausser tout le sens de la phrase.
Une correction de faute d'orthographe dans une phrase suffit parfois à obtenir une traduction de très bonne qualité.

Exemple :
   We shook hand      Nous avons secoué la main.
   We shook hands    Nous nous sommes serrés la main.

Ici : l'oubli d'un "s" a suffit pour que la phrase traduite soit tout à fait incompréhensible.

3/ Un logiciel de traduction analyse, mais ne comprend pas.
Un logiciel de traduction peut analyser la structure d'une phrase, le contexte grammatical, syntaxique, et les transposer dans une autre langue, sans toutefois comprendre le contexte (au contraire de l'homme).
Dans un très grand nombre de cas, les règles linguistiques permettent de lever les ambiguïtés :
Exemple :
"comprendre" peut être traduit par "understand" ou "include", mais "comprendre que" sera toujours traduit par "understand that".

Par contre tout ce qui repose sur le domaine de l'intelligence humaine (sensibilité humaine, compréhension du monde?) ne pourra pas être analysé par le logiciel.

Dans la mesure où le logiciel ne comprend pas, il y a des cas où la traduction sera mauvaise et ce sera au lecteur de rectifier directement le sens. Il y a d'autres cas où le logiciel proposera des alternatives de traduction.

Le plus simple est de prendre quelques exemples où le logiciel ne peut pas choisir le sens correct :

   1- Voici deux exemples où seul le lecteur pourra choisir le sens en fonction du texte :

      La jeune fille a aimé cet avocat.
      The girl loved this lawyer{*avocado*}.

      the trials lasted a month
      Les procès{*essais*} ont duré un mois

   2- Voici un autre exemple où le même mot prendra des sens tout à fait différents :

      J'ai oublié les cartes.
      I forgot the cards.

Sans contexte, Reverso choisit la traduction la plus courante.
Si l'on précise le sens, Reverso choisira la bonne traduction :

      J'ai oublié les cartes de crédit. Peux-tu payer pour moi ?
      I forgot the credit cards. Can you pay for me?

      J'ai oublié les cartes routières, nous sommes perdus !
      I forgot the roadmaps, we are lost!

      J'ai oublié la carte des vins pour que vous puissiez commander.
      I forgot the wine list so that you can order.


2.4 - Peut-on utiliser des dictionnaires sur CD-ROM (Collins?) avec Reverso
         ou inclure ses propres bases lexicales ?


Reverso contient un dictionnaire général très riche, qui couvre de nombreux domaines d'activité pour répondre aux besoins les plus courants. Des dictionnaires spécialisés (informatique, médical, automobile, pétrole, militaire?) en option permettent d'obtenir une traduction plus précise dans des domaines spécifiques.

Vous pouvez ensuite affiner votre traduction en utilisant des dictionnaires classiques (Collins par exemple). Reverso Pro vous permet également de créer semi-automatiquement vos dictionnaires à partir de vos propres bases.


2.5 - Quelles sources ont été utilisées pour développer Reverso
         (grammaires, dictionnaires?) ?


Les dictionnaires utilisés par les logiciels de traduction sont différents dans leur structure des dictionnaires bilingues classiques (choix de la traduction en fonction du contexte).
Les équipes de linguistes qui travaillent sur les logiciels de traduction s'inspirent des meilleurs dictionnaires et des meilleures grammaires, mais définissent des règles en fonction du moteur de traduction (voir chapitre 1.3)

2.6 - Reverso peut-il remplacer un traducteur humain ?

Si l'on souhaite publier un document, établir un contrat, la traduction automatique montrera des limites, et il faudra faire appel à un spécialiste, soit pour traduire le document complet, soit pour réviser le texte obtenu à partir de la traduction automatique.

En revanche, la traduction automatique permet des utilisations pour lesquelles on n'aurait jamais utilisé un traducteur : comprendre des textes pendant que l'on navigue sur Internet par exemple, ou traduire des e-mails, etc.

2.7 - Une opportunité pour les traducteurs.

Les logiciels de traduction permettent de véritables gains de productivité pour les traducteurs, en voici quelques exemples :
  • Balayage rapide du texte pour identifier les mots inconnus, les expressions terminologiques pertinentes.
  • Récupération directe des phrases parfaitement traduites et possibilité de faire défiler simultanément le texte source et le texte traduit.
  • Texte traduit déjà mis en page : retouche du texte sans perdre la mise en forme.
  • Constitution d'une terminologie et garantie de cohérence terminologique.
  • Possibilité d'offrir de nouveaux services à valeur ajoutée : gain de productivité.


2.8 - Comment traduire avec Reverso un texte sur papier ?
         Peut-on utiliser un OCR (système de reconnaissance optique de caractères) ?

Vous pouvez scanner vos documents avec un scanner puis utiliser un logiciel OCR qui permet de transformer l'image scannée en fichier texte. La plupart des scanners dispose maintenant de ce système, renseignez-vous auprès de votre revendeur informatique.

Vous pouvez à partir de Reverso Pro démarrer un système de reconnaissance optique de caractères (OCR) installé sur votre ordinateur. Le système OCR n'est pas fourni avec Reverso Pro et doit être acheté à part.

2.9 - Peut-on traduire des fichiers au format pdf ou du texte contenu
         dans une image ?


Un logiciel de traduction ne traite que du texte électronique. Il ne peut donc pas traduire du texte contenu dans une image.
La plupart des fichiers au format pdf sont des images (un pdf transforme un texte en image pour le protéger contre la retouche), un logiciel de traduction ne peut donc pas traduire un fichier pdf.
Les nouvelles versions permettent de faire un copier/coller du texte : cliquez sur l'icône Texte du logiciel Acrobat Reader (qui permet de lire les fichiers pdf), sélectionnez la partie de texte que vous souhaitez traduire et copiez le texte dans votre logiciel de traduction pour pouvoir le traduire.
Pour les autres versions, nous vous conseillons préalablement de faire reconnaître les caractères par un logiciel OCR (voir ci-dessus).

3. A vous de jouer !

Sauriez vous traduire les phrases suivantes ?